In ADHOC
Il y a un an, on se souhaitait une bonne année, sans imaginer un seul instant que nous allions vivre une crise sanitaire mondiale sans précédent, qui allait complètement chambouler nos vies. Sans parler des catastrophes climatiques, attentats et autres mauvaises nouvelles qui ont fini de faire de 2020 la pire année depuis la seconde guerre mondiale.
Alors en ce début d’année 2021 si particulier, on a décidé de croire en les forces de la pensée positive pour vous souhaiter une année plus douce, plus harmonieuse, plus sereine, bref une meilleure année 2021 !

Un vaccin enfin !

La crise sanitaire, qui a touché la terre entière, a aussitôt déclenché une course internationale pour trouver un vaccin. Cette compétition inédite, nécessitant des coopérations internationales, a permis d’aboutir à de précieux sérums qui ont pu être injectés sur les individus les plus fragiles dès la fin du mois de décembre dans l’Union européenne. Même si sa mise en oeuvre s’avère compliquée avec son lot de polémiques (et pas uniquement en France), le lancement de la campagne de vaccination est une très bonne nouvelle parce que ce vaccin est notre seul espoir pour enfin envisager sortir de cette pandémie.
Après celui de Pfizer, c’est au tour du vaccin Moderna d’être autorisé par la Commission européenne. Les deux reposent sur la même technologie ultra-innovante de l’ARN messager, qui rompt avec les vaccins classiques. Malgré tout, il existe des différences entre les deux, notamment au niveau de la formule et du mode de conservation.
Proportionnellement à l’espoir qu’ils suscitent, les vaccins à ARN contre le Covid-19 soulèvent légitimement de nombreuses questions et des craintes au sein de la population. Il est important de préciser que l’ARN injecté via le vaccin n’a aucun risque de transformer notre génome ou d’être transmis à notre descendance dans la mesure où il ne pénètre pas dans le noyau des cellules. Cette technique, en développement depuis les années 1970, pourrait être utilisée pour lutter contre certaines formes de cancers et être facilement adaptée lors de futures éventuelles épidémies.
D’ailleurs elle devrait pouvoir «neutraliser» une mutation des variants britannique et sud-africain, selon BioNTech. Allez, on y croit !

Trump, c’est FINI !

Qu’il le veuille ou non, Trump va devoir quitter la Maison Blanche le 20 janvier 2021. Après une journée historique de chaos, l’élection du démocrate Joe Biden a été confirmée. Avec, cerise sur le gâteau, un Sénat majoritairement démocrate.
De quoi, on l’espère, améliorer le sort des Américains les plus précaires, des minorités et verdir les États-Unis. Le démocrate s’est notamment engagé à lutter contre les discriminations des personnes LGBT, réinstaurer un plan de couverture santé pour tous, rejoindre les Accords de Paris dès son élection et à investir des milliards de dollars dans les énergies renouvelables, Pour rappel, l’accord de Paris est le premier accord mondial sur le climat et le réchauffement climatique. Il fait suite aux négociations qui se sont tenues lors de la COP21. Son but est de contenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C par rapport à l’ère préindustrielle.
Dans le futur duo présidentiel, la star c’est Kamala Harris ! A 56 ans, elle sera la première femme à accéder à la vice-présidence des Etats-Unis, devenant ainsi l’une des femmes les plus puissantes au monde.  Sa forte personnalité et son parcours hors norme nous font penser qu’elle ne restera pas dans l’ombre de Joe Biden…

©AFP/Olivier DOULIERY

Covid et prise de conscience

Malgré les dégâts humains et économiques à l’échelle planétaire, la pandémie aura au moins eu un aspect positif  pour ce qui est de la prise de conscience de la destinée de l’humanité, face à la dégradation de notre environnement et le réchauffement climatique.
Pour le philosophe Pierre Desjardins : « Comme jamais auparavant, la pandémie mondiale aura interpellé l’humain. Autant sur ce qu’il est, que sur ce qu’il veut devenir. Il faut dire que depuis des milliers d’années, l’humain s’est toujours interrogé sur sa place et son rôle dans l’univers. Mais cette fois-ci, ce fut différent. »
La crise du Covid a un impact indéniable sur l’accélération de la transition écologique. Selon un sondage OpinionWay-Square pour « Les Echos », deux Français sur trois estiment en effet que la crise est l’occasion d’accélérer la transition écologique. Ils sont également trois sur quatre à penser que la relance de l’économie ne doit pas se faire sans transition écologique.
Le coronavirus démontre l’étroite connexion entre les enjeux sanitaires, économiques et environnementaux. Considérant qu’il y a urgence, Bruxelles demande aux Européens de modifier en profondeur leurs modes de vie mais aussi leur façon de produire, de travailler et de consommer.
Concrètement, si les mesures de restrictions liées au Covid-19 ont permis une baisse record des émissions de CO2 de 7% en 2020, un rebond est attendu en 2021. 2021 sera une année cruciale avec des opportunités à saisir pour les gouvernements comme pour les entreprises afin d’accélérer la lutte contre le dérèglement climatique.

Women power

Cette année, malgré la pandémie de Covid-19, il y a eu certaines avancées notables pour le droit des femmes en France et dans le monde. Egalité des salaires, accès à des postes de pouvoir, droit à l’avortement, … Petit récapitulatif. 

D’autres bonnes nouvelles

EN SAVOIR PLUS
Recent Posts