In ADHOC
Voilà déjà un an que nous vivons au rythme du Covid. Confinement, dé-confinement, ouverture, fermeture, restrictions, couvre-feu… Toutes ces contraintes apportent leur lot de frustrations mais dévoilent aussi une formidable capacité à s’adapter et à se transformer. Prise de conscience environnementale, quête de sens, remise en question des schémas existants,… rien ne sera plus comme avant. Selon une étude d’Accenture, pour les entreprises, accélérer leur transition numérique et écologique devrait leur permettre de se remettre plus rapidement de la crise sanitaire et économique. Petit tour d’horizon de ce qui a changé avec la pandémie.

Vers une économie décarbonée – les entreprises doivent s’y mettre (vraiment) 🌱

Les entreprises sont à l’origine des deux tiers des émissions carbone. Il est donc urgent qu’elles apprennent à concilier rentabilité économique et sobriété énergétique. Fini le temps de la réflexion, aujourd’hui tout invite, incite et impose aux entreprises d’agir.

Comment passer de la réflexion à l’action ?

Alimentation : les Français ont changé leurs habitudes de consommation 👨‍🍳

D’après les résultats d’une étude réalisée récemment par l’application Shopmium auprès de 1779 utilisateurs, l’une des évolutions les plus marquantes est l’engouement pour la cuisine et le fait-maison avec pour objectif une alimentation plus saine et souvent bio. Si les ventes en ligne ont explosé, beaucoup de consommateurs ont pris l’habitude de se rendre dans les commerces indépendants et comptent bien continuer après la pandémie.

 Coronavirus : les nouvelles intentions du consommateur 

Les Français atteints de « démobilité » 🚲

Selon l’Observatoire des mobilités émergentes, avec les nouvelles habitudes liées au télétravail et aux achats en ligne, les Français se déplacent moins et seulement pour des activités indispensables. Et quand ils se déplacent, ils boudent les transports en commun et privilégient les modes de déplacement individuels comme le vélo, la marche ou encore la voiture.

 Les Français privilégient les modes de déplacement individuels

Les grandes villes ne font plus rêver 🏙

Si le phénomène n’est pas récent, l’exode urbain s »est accéléré avec l’épidémie. Les confinements ont amplifié les défauts des grandes villes : pollution, manque d’espace, insécurité, envolée des prix immobiliers…Et la généralisation du télétravail a prouvé qu’on pouvait très bien travailler à distance. Dans ce contexte, les villes moyennestirent leur épingle du jeu.

 Quand les citadins se mettent au vert

Le secteur aérien ne sera plus jamais le même… 🛩

L’aérien est face à une crise historique, pris en étau entre le Covid-19 et les impératifs environnementaux. Paralysé depuis un an par la crise sanitaire, le secteur attend son heure pour re-décoller. Mais si le début de la vaccination offre enfin des perspectives encourageantes, le retour de l’activité à son niveau de 2019 n’est pas gagné. En Europe, le nombre de vols a reculé de 55% en 2020. Moteur essentiel de la croissance du secteur, les voyages d’affaires ont été remplacés par la vidéoconférence. Et il est possible qu’ils ne retrouvent plus jamais leur niveau d’avant la crise.
L’un des symboles de ces difficultés est l‘abandon de la construction du quatrième terminal de l’aéroport de Roissy.

 Quel avenir pour le secteur aérien ?

Tourisme et nouvelles pratiques 🥾

Le tourisme connaît la pire année de son histoire et enregistre une perte de 1300 milliards de dollars au niveau mondial. Alors que son avenir reste incertain, le secteur a été obligé d’adapter son l’offre en proposant des séjours « corona-compatibles », mais aussi d’innover pour redonner aux vacanciers le goût de voyager. La crise a favorisé le développement de nouvelles formes d’évasion et renforcé plusieurs tendances comme le woofing, le glamping, le micro-tourisme, l’e-tourisme ou le tourisme industriel.

 Quelles tendances pour le tourisme post-Covid ?

La réalité virtuelle au secours du sport ⚽️

La crise du Covid a favorisé l’émergence de nouvelles pratiques comme le coaching à distance ou le sport virtuel. Un million de personnes ont participé au dernier Vendée Globe… derrière leur écran, grâce au jeu vidéo Virtual Regatta. Et les joueurs de foot s’entraînent grâce à la réalité virtuelle.

 S’entraîner comme un pro avec l’application Rezzil Player 21 

Record de fréquentation pour la culture en ligne 🎸

En France, 40 millions de personnes ont consommé de la culture en ligne en 2020, vient de révéler Hadopi, en particulier films, séries TV et musique. Mais 65% du public ne rêve que d’une chose :  retourner dès que possible au cinéma, au théâtre ou dans les salles de concert. Une bonne nouvelle quand même : des expérimentations de concerts en mars et avril, à Marseille et à Paris pourraient permettre la réouverture des lieux de spectacle malgré l’épidémie.
Photo AFP

Voir les détails de l’étude publiée par Hadopi

Recent Posts