In ADHOC
Pour le 1er numéro AD HOC de 2020, en pleine période de diverses crises environnementales et sociales, nous souhaitions commencer par un focus sur la responsabilité des organisations qui est d’opter pour un modèle économique social et solidaire, compatible avec la préservation du vivant, où chacun·e peut vivre dignement.

Le gouvernement français a traduit cette profonde transformation de notre environnement dans la loi PACTE. Celle-ci dispose que l’entreprise doit désormais être gérée dans son intérêt social, en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité. Elle peut même se doter d’une « raison d’être » dans ses statuts.

Comment la définir : elle désigne ce que l’entreprise fait au quotidien pour créer de la valeur pour l’ensemble de ses parties prenantes. En clarifiant son positionnement, elle augmente son attractivité et répond à un besoin croissant de sens des collaborateurs·trices et des utilisateurs·trices.

82% des salariés considèrent que leur entreprise est garante de leur bonheur 🌟

Un chiffre relevé lors d’une étude Ifop, où l’attente est encore plus prononcée pour 87% des moins de 35 ans. Dans un contexte de communication en dents de scie dans l’entreprise, les Français aimeraient être davantage associés aux prises de décisions stratégiques réalisées par les directions et pouvoir parler plus librement du sens de leur activité.

 Les salariés en quête d’écoute plus que de sens

Devenir un leader éclaireur par l’alignement de ses actions sur ses valeurs 💡

Alignement sera le maître mot de la décennie : aligner ses valeurs avec ses fonctions, être soi, en soi et dans le monde, contribuer à l’émergence d’un post-capitalisme plus humain…

Voici les vertus et les missions du leader éclaireur

Gouvernance : ne parlez plus de stratégie mais de bien commun et de responsabilité sociétale 🌱

C’est une véritable révolution culturelle : nous entrons dans une nouvelle ère de l’entreprise avec une conception tournée vers l’intérêt général. La raison d’être remplace désormais la vision stratégique de l’entreprise.

 Impliquer l’ensemble des collaborateurs pour créer un moteur d’intelligence collective

Ces sociétés qui se convertissent en entreprises à mission 🌿

Des dizaines de sociétés françaises comme la Maif, la Camif, Alenvi, le Groupe Rocher, Atos, Carrefour ont publiquement annoncé vouloir se convertir en entreprises à mission. Inspirées par les « Benefit Corporations » nées aux Etats-Unis, c’est le concept le plus abouti de la loi Pacte.

 Ces entreprises les plus volontaires pour résoudre un problème social ou environnementale

Entreprise apprenante : 10 actions pour passer du mythe à la réalité 📚

Une entreprise apprenante est bien plus qu’une structure qui favorise l’apprentissage de ses salariés, c’est une organisation qui elle-même apprend et s’adapte.

 Vers une culture de l’apprentissage

Recent Posts